lien web de la Radio Citoyenne

Espace Multimedia

La Radio Citoyenne Panafricaine

radio online

Actuellement en Ligne

Nous avons 522 invités et aucun membre en ligne

MAROC : à Khénifra, la réserve de biosphère des cèdres de l’Atlas sera réhabilitée

Avec ses espèces menacées d’extinction notamment le léopard de barbarie, la réserve de biosphère des cèdres de l’Atlas située dans les régions marocaines de Béni Mellal-Khénifra, Drâa-Tafilalet et Fès-Meknès sera réhabilitée. C’est dans le cadre d’une initiative locale visant la protection des zones humides touchées par les effets du changement climatique.
Au Maroc, la municipalité de Khénifra située à 271 kilomètres de Rabat lance l’Observatoire des zones humides de la réserve de biosphère des cèdres de l’Atlas. Ce site naturel inscrit depuis 2016 sur la liste du patrimoine mondial de l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (Unesco) est composé des parcs nationaux d’Ifrane, de Khénifra et du Haut Atlas Oriental dans les régions de Béni Mellal-Khénifra, Drâa-Tafilalet et Fès-Meknès.

Lire la suite : MAROC : à Khénifra, la réserve de biosphère des cèdres de l’Atlas sera réhabilitée

MAROC/SÉNÉGAL : une alliance pour sécuriser l’accès à l’eau et à l’assainissement

Le Maroc et le Sénégal renforcent leur coopération en matière d’approvisionnement en eau et d’assainissement. Le mémorandum d’entente a été signé le 18 janvier 2023 entre le ministre marocain de l’Équipement et de l’Eau, Nizar Baraka, et Serigne Mbaye Thiam, le ministre de l’Eau et de l’Assainissement au Sénégal.
Le Maroc et le Sénégal continueront de tirer mutuellement partir de leur expertise dans les domaines de l’eau et de l’assainissement. Les gouvernements marocains et sénégalais viennent de signer un nouveau mémorandum d’entente y relatif. C’était dans les locaux du ministère marocain de l’Équipement et de l’Eau à Rabat.

Lire la suite :  MAROC/SÉNÉGAL : une alliance pour sécuriser l’accès à l’eau et à l’assainissement

TCHAD : la Suisse soutient la gestion des eaux de ruissellement

La Suisse promet son soutien financier au gouvernement tchadien dans le cadre de la mise en œuvre de la quatrième phase du projet de Gestion des eaux de ruissellement du Tchad sahélien (GERTS). Un protocole d’accord y relatif a été signé le 13 janvier 2023 entre les autorités des deux pays.
Du nouveau concernant le projet de Gestion des eaux de ruissellement du Tchad sahélien (GERTS). Le gouvernement tchadien bénéficiera d’un financement supplémentaire de la coopération suisse, notamment dans le cadre de la mise en œuvre de la quatrième phase dudit projet.

Lire la suite : TCHAD : la Suisse soutient la gestion des eaux de ruissellement

MAROC : dans la banlieue de Rabat, une usine fabriquera des chauffe-eaux solaires

Alors que plus de 120 000 chauffe-eaux solaires sont importés annuellement depuis la Turquie et la Chine au Maroc, une usine de fabrication locale de ces kits sera opérationnelle avant juin 2023. L’installation en construction au sein du parc industriel d’Aïn Johra dans la ville de Tiflet rejoint la vision des autorités marocaines de promouvoir l’efficacité énergétique.
Le Maroc poursuit sa transition écologique en misant sur les énergies renouvelables. C’est dans ce cadre que les autorités de ce pays d’Afrique du Nord ont participé récemment au lancement des travaux de construction d’une usine de production des chauffe-eaux solaires à Tiflet dans la région de Rabat-Salé-Kénitra.

Lire la suite : MAROC : dans la banlieue de Rabat, une usine fabriquera des chauffe-eaux solaires

AFRIQUE DU SUD : une coentreprise construira deux usines de recyclage de batteries

En Afrique du Sud, deux entreprises se mettent ensemble pour construire et exploiter deux usines de recyclage des déchets de batteries plomb-acide et lithium-ion. Il s’agit de la société sud-africaine Tabono Investments et de ACE Green Recycling, une plateforme américaine de recyclage.
Tabono Investments et ACE Green Recycling comptent sur leur expertise mutuelle pour renforcer le système de gestion des déchets de batteries plomb-acide et lithium-ion en Afrique du Sud. C’est dans ce cadre que les deux partenaires lanceront une coentreprise dans l’optique de réduire la quantité de batteries plomb-acide et lithium-ion usagées mises en décharges. La coentreprise sera détenue à 51 % par l’ACE Green Recycling et à 49 % par Tabono Investments.

Lire la suite :  AFRIQUE DU SUD : une coentreprise construira deux usines de recyclage de batteries

TANZANIE : à Chalinze, un projet renforcera la desserte en eau de 200 000 personnes

En Tanzanie, les populations des régions de Pwani, Tanga et Morogoro recevront de l’eau potable de manière continue dès fin février 2023. L’échéance du projet d’approvisionnement en eau potable en cours à Chalinze vient d’être fixée par l’Autorité de l’eau et de l’assainissement de Dar es-Salaam (Dawasa).
Le chantier du projet d’approvisionnement en eau potable de Chalinze, une municipalité située dans la région de Pwani en Tanzanie s’achèvera en février 2023. La promesse est faite par l’Autorité de l’eau et de l’assainissement de Dar es-Salaam (Dawasa). Sur le site du projet d’eau potable, les travaux sont achevés à 96 %.

Lire la suite : TANZANIE : à Chalinze, un projet renforcera la desserte en eau de 200 000 personnes

AFRIQUE DU SUD : Investec obtient 80 M$ pour financer les projets climatiques

En Afrique du Sud, Proparco, la filiale du groupe de l’Agence française de développement (AFD) s’associe à Investec Bank pour mettre en œuvre le programme Transformer les systèmes financiers pour le climat (TFSC) avec un financement de 80 millions de dollars dédiés aux projets climatiques.
Proparco, la filiale du groupe de l’Agence française de développement (AFD) s’engage dans un partenariat avec Investec Bank en Afrique du Sud. Les deux institutions financières mettront en œuvre le programme Transformer les systèmes financiers pour le climat (TFSC) au sein de la nation arc-en-ciel. Ce programme international de 650 millions de dollars est une initiative de l’AFD et du Fonds vert pour le climat (FVC) visant l’accompagnement des institutions financières locales pour le passage à l’échelle de la finance à impact climatique dans 17 pays, principalement en Afrique.

Lire la suite : AFRIQUE DU SUD : Investec obtient 80 M$ pour financer les projets climatiques

AFRIQUE: Arena lance le projet Clean Shore Great Lakes, pour assainir les Grands Lac

Les lacs Victoria, Tanganyika et Nyasa en Afrique de l’Est sont au cœur d’un projet d’assainissement lancé récemment par Arena Recycling Industry, en collaboration avec plusieurs partenaires. Le projet « Clean Shore Great Lakes » vise à réduire la pollution plastique, notamment à travers la collecte et l’éducation des communautés locales.
Pendant deux ans, la société tanzanienne Arena Recycling Industry, le Centre de recherche norvégien Norce (Norce), l’École des sciences aquatiques et de la technologie des pêches (Soaf) de l’Université de Dar es-Salaam (UDSM) et l’Organisation de gestion environnementale et de développement économique (Emedo) s’engagent à accélérer la lutte contre la pollution plastique en Afrique de l’Est.

Lire la suite :  AFRIQUE: Arena lance le projet Clean Shore Great Lakes, pour assainir les Grands Lac

FORUM DE DAVOS:comment le changement climatique fragilise la santé humaine en Afrique

Au Forum économique mondial de Davos qui se tient en Suisse jusqu’au 20 janvier 2023, les acteurs de la finance et de la santé sont préoccupés par les aléas climatiques qui en plus de décimer les moyens de subsistance des populations en Afrique provoquent également des maladies sur le continent.
« Chaque fois que vous avez un événement météorologique extrême, il est assez courant d’avoir une poussée de paludisme ». Peter Sands, le directeur exécutif du Fonds mondial de lutte contre le Sida, la tuberculose et le paludisme, une organisation non gouvernementale (ONG) basée à Genève en Suisse, s’exprimait ainsi lors des assises du Forum économique mondial de Davos qui se poursuit jusqu’au 20 janvier 2023.

Lire la suite : FORUM DE DAVOS:comment le changement climatique fragilise la santé humaine en Afrique

Niger : 750 migrants maliens coincés dans le désert bientôt rapatriés",

À partir du 24 janvier, 750 exilés originaires du Mali pourront quitter le Niger et regagner leur pays, par des vols affrétés par les autorités maliennes et l'Organisation internationale pour les migrations. Ces personnes sont bloquées depuis des semaines, voire des mois, dans la ville d'Assamaka, après avoir été expulsées d'Algérie.

Ils quitteront bientôt le Niger. À partir du 24 janvier, 750 migrants maliens monteront à bord de cinq avions charters pour rentrer dans leur pays. Ces vols seront affrétés par l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) et les autorités maliennes. Ils ont été programmés à la suite de la signature, lundi 16 janvier, d’un partenariat entre l’institution onusienne et le ministère des Maliens établis à l’extérieur et de l’intégration africaine.

Lire la suite : Niger : 750 migrants maliens coincés dans le désert bientôt rapatriés",  

Un État hostile aux migrants ne peut pas résoudre la question migratoire

Un mois avant la présentation d’un nouveau projet de loi sur l’immigration à l’Assemblée nationale, les ministres de l’Intérieur et du Travail, Gérald Darmanin et Olivier Dussopt, en ont présenté les grandes lignes. En résumé, d’un côté l’annonce d’un possible titre de séjour pour des personnes en situation irrégulière si des employeurs le demandent. Et de l’autre, l’augmentation du nombre des «obligations de quitter le territoire français» (OQTF), la réduction des recours juridiques possibles contre les expulsions, et la volonté affichée de «rendre (aux migrants en situation irrégulière) la vie impossible».

Lire la suite : Un État hostile aux migrants ne peut pas résoudre la question migratoire

Consulter Vos mails

Partenaires du PAEDD/CISACS

  • naire 9.png
  • naire 8.png
  • naire 7.png
  • naire 6.png
  • naire 5.png
  • naire 4.png
  • naire 3.png
  • naire 2.png
  • naire 1.png
ONG PAEDD - Copyright Tous droits réservés